[5 Décembre 2018]-Neuf ans que le Stade malien a remporté la Coupe de la Confédération

News Compétitions Africaines


Le 5 décembre 2009, le Stade malien de Bamako  remportait la Coupe de la Confédération face à l'Entente Sportive de Sétif. 5 décembre 2009-5 décembre 2018, cela fait exactement 9 ans que les Blancs de Bamako ont décroché cette étoile sur la scène continentale. Et pour  ce 9e anniversaire, le hasard du calendrier  fait que le club de Sotuba pourrait faire la fête double. En effet, opposé au Stade Centrafricain de Bangui (19H GMT) ce mercredi, le Stade malien est bien parti pour se qualifier pour les 16es de finale de la Ligue des Champions après sa victoire du match aller à  Bangui par 1 but à 0. A l'occasion de cette date symbolique, Footmali, en compagnie du journaliste  maison du Stade malien (Mohamed Soumaré)  revient sur la finale retour de 2009 disputée au Stade Modibo Kéita de Bamako.

Le Film de la finale retour

Le 05 Décembre 2009, soit le jour J ou le D Day selon les Anglo-saxons, l'arbitre Eddy Maillet lance les hostilités à 16hGMT. Crispés et sans doute happés par l'enjeu, les Blancs titillent la défense sétifienne mais ne parviennent pas à obtenir la faille. A noter les absences de Cheick Sadibou Toure pour blessure et de Boubacar Berthe dit Becken pour second carton jaune lors de la finale aller. En seconde mi temps, quelques minutes après la reprise,  Bakary Coulibaly dit Bako, profite d'un mauvais dégagement de la défense algérienne pour ouvrir le score. N'ayant qu'un seul but à remonter les Blancs pressent et 10 minutes après le but de Bako, Ousmane Bagayoko est retenu par le maillot dans la zone névralgique des 16 mètres 50. Eddy Maillet sur insistance de son assistant Sud-africain plus proche de l'action, désigne les 11 mètres. Ousmane Bagayoko envoie un missile dans les buts setifiens. A 2-0, le coach de l'Aigle Noir algérien incorpore le bouillant Hadj Aissa, qui avec sa grintta donne des sueurs froides aux fans Maliens. Djibril Dramé  fait entrer Bourama et Moussa Coulibaly en lieu et place de Djibril Sacko et Abdoulaye Maiga blessé.
Au terme du temps réglementaire le score est de 2-0 pour les Caïmans de sotuba. 2-2 sur l'ensemble des deux rencontres après la défaite de 2-0 du Stade malien à l'aller.  La séance des tirs aux buts s'impose. Le Stade malien s'impose sur le score de 3-2. L'image de la finale reste cette action d'Ousmane Bagayoko qui, lorsque le score était à 2-0, ne voulant pas perdre de temps  pour éviter les tirs aux buts, prend son coéquipier Abdoulaye Sisssoko pour le mettre à la touche, à la disposition des soigneurs.

Propos de Boubacar Karamoko Coulibaly, actuel président du Stade malien de Bamako
"Je suis convaincu que les jeunes en souvenir de l'exploit de leurs aînés, nous mettrons la joie au cœur du public sportif malien en gagnant son match pour une brillante qualification au second tour."

Vous Aimerez Aussi

Reagissez A Cet Article