[CAN 2018]-L’historique parcours des Aigles Dames du Mali !

News Foot Féminin


La 13e édition de la Coupe d’Afrique des Nations du foot féminin s’est déroulée du 17 novembre au 1er décembre 2018 au Ghana. Au terme d’une compétition âprement disputée, les Super Falcons du Nigeria ont dominé les débats en s’imposant en finale face aux Banyana Banyana d’Afrique du Sud (0-0, puis 4 tab à 3 après prolongations). C’est le 11e scare du Nigeria en 13 éditions qui domine le foot féminin africain depuis la création de cette compétition en 1991. A noter que le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Cameroun qui a remporté la 3e place au détriment du Mali (4-2) représenteront le continent africain à la coupe du monde féminine France 2019. Pour leur part, les Aigles Dames du Mali qui participaient à la compétition pour la 7e fois de leur histoire ont terminé au pied du podium (4e). C’est la plus grosse performance réalisée par les Maliennes dans cette compétition.

Quelques jours après le retour au bercail des Maliennes, Footmali vous dresse le bilan de la participation historique des Aigles Dames du Mali.
La sélection nationale féminine du Mali a saisi la 13e édition de la CAN Féminine Ghana 2018 pour écrire son nom en lettre d’or dans l’histoire du foot féminin africain. Après avoir échoué à chaque fois au premier tour lors de leurs six précédentes participations notamment en 2002, 2004, 2006, 2008, 2010 et 2016, les Aigles Dames du Mali ont attendu l’édition 2018 pour réaliser leur meilleure performance dans la compétition.
Pour son entrée en lice, le Mali a perdu de justesse face au Cameroun (1-2). Par la suite, les pouliches du sélectionneur, Mohamed Saloum Houssein se sont respectivement imposées devant les Black Queens du Ghana (2-1) et les Fennecs Dames d’Algérie (3-2) lors de la 2e et 3e journée de la phase de poules. Grâce à ces deux succès consécutifs, les partenaires de la capitaine, Fatoumata Doumbia ont composté leur ticket pour les demi-finales derrière les Lionnes Indomptables du Cameroun qui se sont octroyé  l’autre ticket de la poule (A).

En demi-finales, les Maliennes sont tombées les armes à la main face à une équipe Sud-Africaine bien organisée (2-0), future finaliste malheureuse de la compétition. Il est important de signaler qu’en se hissant pour les demi-finales déjà, les Aigles Dames du Mali avaient largement atteint leurs objectifs. Maintenant il restait d’aller chercher l’un des trois tickets qualificatifs pour la coupe du monde féminine France 2019 face aux Lionnes Indomptables du Cameroun lors de la petite finale. Hélas, les Maliennes vont perdre à nouveau sur le score de 4 buts à 2 et terminent ainsi à la 4e place.

Rappelons que lors de cette CAN, les Aigles Dames du Mali ont inscrit 8 buts contre 11 buts encaissés. Trois (3) des 8 buts maliens ont été marqués par Fatoumata Diarra. Avec ces trois réalisations, la sociétaire de l’AS Mandé figure sur le banc de l’équipe type du tournoi. Quant à Bassira Touré, auteure de 2 buts et deux passes décisives en cinq matches, elle est dans le Onze type de la CAF. L’attaquante vedette de cette sélection malienne, a aussi été   deux fois désignée ‘’Woman of the match’’. C’était lors des victoires du MALI  (2-1) sur les Black Queens du Ghana et les Fennecs Dames d’Algérie (3-2) au compte des 2e et 3e journées de la phase de poules.

A l’issue de ce tournoi, plusieurs observateurs nationaux et internationaux estiment que l’inexpérience a beaucoup manqué à cette équipe malienne. Pour preuve,  sur les 21 joueuses sélectionnées, cinq (5) d’entre elles disputaient  leur toute première phase finale d'une  CAN. Il s’agit de la gardienne, Adoudou Konaté, la défenseure, Kani Konté, la milieu de terrain, Yakaré Niakaté ainsi que les attaquantes, Aissata Traoré et Aguicha Diarra. Un autre facteur a sans nul doute handicapé le Mali lors cette CAN. C’est l’absence de plusieurs éléments clés notamment la gardienne, Fatoumata Karentao et la latérale gauche, Aicha Samaké qui ont manqué la compétition pour des raisons de blessures et administratives.

A l’heure de dresser le bilan du Mali à cette CAN, nous avons croisé à Accra l’un des journalistes sportifs chevronné de la Radio France Internationale (RFI), Olivier Pron qui apprécie la prestation des Aigles Dames du Mali. ‘’Le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Cameroun ont tenu leurs rangs en montant sur le podium. En plus de  ces trois nations, il y a une invitée surprise, le Mali qui a atteint les demi-finales pour la première fois de son histoire. A mon avis le football féminin africain a beaucoup progressé. Les Maliennes ont fait ce qu’elles ont pu. Elles n’étaient pas loin de disputer la finale. Il s’en est fallu de très peu  pour qu’elles décrochent l’un des trois tickets qualificatifs pour la coupe du monde. Ce n’est que partie remise. Au regard de leur parcours historique lors de l’édition de cette année, j’ose croire que les Aigles Dames du Mali feront mieux dans deux ans au Congo Brazzaville’’, a-t-il fait savoir au micro de Footmali.

Vous Aimerez Aussi

Reagissez A Cet Article