Femafoot: Baba Diarra remet les "clés" de la maison du football malien à Bavieux

News Femafoot

Deux jours après son élection en tant que nouveau président, Mamoutou Touré "Bavieux" a été officiellement installé à la tête de la Fédération malienne de football (Femafoot) ce mercredi 11 octobre. Au siège de la Femafoot, le président sortant Boubacar Baba Diarra lui passé le témoin en présence de tout le personnel de l'instance. C'est donc parti pour un mandant de 4 ans pour l'ancien 1er vice-président qui dirigera désormais les rênes de notre Sport Roi.

Le nouveau président de la Femafoot prend fonction! Après 4 ans de gouvernance, Boubacar Baba Diarra qui n'a pas souhaité briquer un second mandant a remis les "clés" de la maison du football malien ce mercredi à son successeur, Mamoutou Touré "Bavieux", élu président avec 39 voix sur 57 possibles lundi dernier. "Les moments de séparation sont les moments les plus difficiles. Ce sont des moments où l'on perd l'usage de la langue parce que c'est des moments d'amertume surtout lorsqu'on aura intensivement vécu avec des gens, lorsqu'on aura coudoyé pendant 4 ans avec des gens et passé une bonne partie de notre vie avec eux. Donc c'est un moment très difficile, très dur pour moi", a ainsi exprimé Boubacar Baba Diarra le sentiment qui l'anime. En passant le témoin à son successeur, l'Inspecteur général de la Police s'est remémoré de beaux moments passés avec son désormais ancien 1er vice-président et les autres membres de son bureau. "C'est des hommes et de femmes de valeur que j'ai rencontrés  à la Femafoot et qui m'ont soutenu pendant 4 ans. Ils sont parties prenantes des succès engrangés par le football malien. Je voudrais leur adresser mes sincères félicitations et mes sincères regrets de les quitter. Mais ainsi va la vie: il y a une arrivée et un départ", a-t-il regretté avant d'exhorter tout le personnel de la Femafoot "de servir Mamoutou Touré comme lui-même a été servi". "Nous avons cheminé ensemble sur des braises ardentes dans un environnement hostile. En dépit de tout cela, vous avez pu surmonter les épreuves qui se dressaient en remportant deux beaux trophées (le Mali a remporté deux fois de suite la CAN U17, ndlr). Malgré les contraintes budgétaires à votre arrivée, vous avez pu par la suite redresser la barre par votre sens de bon manager. Vous avez donné une image, une grandeur au football malien. C'est pourquoi mon équipe et moi-même, nous n'irons pas loin pour chercher un expert, nous irons à votre école monsieur le président", a ainsi loué Bavieux le management de son prédécesseur avant de promettre, "mes camarades et moi-même, nous nous battrons pour pourvoir au moins égaler vos réalisations monsieur le président. En léguant les commandes à un vieux routier, le président sortant est confiant quand à la réussite de son successeur dans sa nouvelle fonction: "Lorsque j'arrivais à la Femafoot en 1998, Bavieux engrangeait déjà 10 ans d'expérience dans ce monde. Donc,  il n'est pas un inconnu du milieu. Il mérite vraiment d'être soutenu dans sa mission dont il est à la hauteur. En le soutenant, c'est le football malien que nous soutenons."

Et pour terminer la cérémonie sur une note de plaisanterie, Boubacar Baba Diarra s'est permis de jouer l'humoriste en disant à Bavieux :"Alors je te remets les problèmes". Ce qui plongeant la salle dans un immense éclat de rires compte tenu de la situation actuel du football malien.

 

Vous Aimerez Aussi

Reagissez A Cet Article