Kouassi Diallo: " Eliminer le Stade malien n'est pas forcement un avantage pour nous"

News Compétitions Africaines


En déplacement à Bamako, le club ivoirien de Williamsville Athletic Club (WAC) affronte son homologue malien du Djoliba dans le cadre de la deuxième journée des matches poules de la coupe CAF ce mercredi 16 mai au stade Modibo Keita (19h). A cette occasion, l’entraineur du WAC, Koffi Kablan ainsi que le capitaine Kouassi Diallo ont répondu aux questions des journalistes hier mardi lors de la conférence de presse avant-match.
Le technicien ivoirien a d’abord parlé de l’état d’esprit de son groupe. ‘’Je pense que l’état d’esprit de mon groupe est  bien’’ explique-t-il avant de dire qu’ils sont à Bamako pour faire un résultat. ‘’Nous sommes à Bamako dans le cadre de la deuxième journée des matches de poules. Le plus important c’est qu’on soit fort mentalement. En venant à Bamako nous nous sommes préparés en conséquence car nous faisons face à un grand club. On a nos armes en main pour pouvoir faire un résultat. Pour cela,  il va falloir qu’on réponde à 100% dans tous les compartiments du jeu. Le Djoliba est une grande équipe que nous respectons beaucoup. On va essayer d’être prudents et chercher surtout à imposer notre style de jeu’’.

Le technicien ivoirien sera tout de même privé de deux de ses éléments cadres. ‘’On a deux absents. Il y’a Kouassi Yannick et Soumana Sidibé qui sont blessés. Ça fait un bon moment que Kouassi est blessé. Quant à Sidibé, il est un peu souffrant. Ces deux joueurs qui sont très importants pour nous n’ont malheureusement pas pu effectuer le déplacement avec l’équipe’’, regrette-il.

Pour sa part, le capitaine du WAC, Kouassi Diallo,  compte aborder ce match sans pression et avec toutes les armes. ‘’Mes coéquipiers et moi sommes dans un bon état d’esprit. Nous comptons aborder ce match sans pression avec toutes nos armes et qualités. C’est un match prometteur vu que le Djoliba a perdu son premier match alors que nous avons été victorieux lors de notre première sortie. On s’attend donc à un match avec beaucoup d’intensité’’ prévient-il.

A la question de savoir si le fait d’avoir joué contre un club malien avant la rencontre d’aujourd’hui était un avantage pour le WAC, le capitaine ivoirien répond en ces termes. ‘’A vrai dire non par ce que c’est le football. C’est vrai qu’on écarté le Stade Malien de Bamako en tour préliminaire de la ligue des champions mais cette fois-ci on joue contre le Djoliba en phase de poules d’une autre compétition. Vous conviendrez certainement avec moi que les enjeux sont différents, les équipes sont différentes aussi. Donc je ne considère pas que le fait d’avoir éliminé le Stade Malien puisse être forcément un avantage pour nous. Ça reste un match de 90 minutes où  il va falloir se battre jusqu’au bout’’, a-t-il conclu.

Vous Aimerez Aussi

Reagissez A Cet Article