Mohamed Soumaré:" Bâtir une ossature autour de la nouvelle équipe qui a pris corps"

News Les Aigles

Après le verdict dans le groupe C des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018 qui a vu les Lions de l’Atlas du Maroc (leaders avec 12points) s'emparer de l’unique ticket qualificatif à la grande messe du football mondial devant respectivement les Eléphants de Côte d’Ivoire (2e, 8points), les Panthères du Gabon (3e, 6points) et les Aigles du Mali (derniers avec 4points au compteur), l’un des consultants de la télévision nationale (ORTM), Mohamed Soumaré  a fait son analyse sur les performances des quatre équipes du groupe C. Pour Soumaré, le Maroc, qui retrouvera la coupe du monde 20 ans après France 98,  a amplement mérité sa qualification et le Mali doit repartir sur de nouvelles bases.

Le mérite du Maroc

‘’Dans ce groupe, d’abord en prenant individuellement équipe par équipe on voit que le Maroc a eu un début poussif avec deux nuls 0-0 contre le Gabon et ensuite à domicile contre la Côte d’Ivoire. Avant de se ressaisir contre le Mali (6-0, 3e journée, ndlr) ensuite pour terminer en beauté contre la Côte d’Ivoire (0-2) lors de la 6e et dernière journée à Abidjan. C’est la seule équipe d’ailleurs qui n’ait pas encaissé le moindre but durant ces éliminatoires. Donc sa qualification est amplement méritée."

La côte d'Ivoire, un géant aux pieds d'argile:

Quant à la Côte d’Ivoire, depuis la fin de la CAN Gabon 2017 et l’arrivée de Marc Wilmots en cinq matches officiels ils n’ont gagné qu’un seul. C’était le match qu’ils avaient gagné au Gabon (3-0, troisième journée éliminatoire de la coupe du monde, ndlr). Et là on l’a vu lors de l’avant dernière journée contre le Mali à Bamako, c’était une équipe ivoirienne vraiment poussive. D’ailleurs depuis le début des éliminatoires à Bouaké où le Mali a raté l’occasion de faire un grand coup, cette équipe Ivoirienne s'est montrée malheureusement assez poussive. Je pense que les jours de Marc Wilmots sont comptés à la tête de cette sélection.

Le Mali et le Gabon, fidèles à leur rang:

"Le Gabon et le Mali qui n’ont jamais participé à une phase finale de coupe du monde ont essayé de faire ce qu’ils pouvaient. Mais là ce sont des équipes qui sont restées en bas de classement et conformément à ce que les observateurs avaient prédit. Maintenant pour le Mali, il va falloir de repartir sur de nouvelles bases. On l’a vu lors du dernier match face au Gabon (0-0),  une nouvelle équipe a pris corps. Maintenant il s’agira de bâtir une ossature autour de tout cela et d’entrevoir les échéances futures. "

Vous Aimerez Aussi

Reagissez A Cet Article