[Saison 2017-2018]-Pas de Championnat mais la Coupe du Mali pour sauver la saison

News Championat du Mali

La présidente du Comité de Normalisation(Conor) de la fédération malienne de football, Dao Fatoumata Guindo a reçu ce samedi 2 juin 2018 dans la salle de conférence du Conseil National du Patronat du Mali les acteurs du football maliens (présidents de ligues, secrétaires généraux des clubs de première et deuxième division). L’objectif de cette rencontre était d’échanger avec les différents protagonistes du football malien afin de pouvoir mettre une compétition en place dans l’optique de pouvoir sauver la saison sportive 2017-2018 au Mali.

"L’objectif de la rencontre de ce matin est de donner l’information par rapport à la décision que les membres du Comité de Normalisation ont eu à prendre concernant l’organisation des compétitions pour la sauvegarde de la saison sportive 2017-2018 afin de pouvoir assurer notre participation aux compétitions interclubs de la CAF en 2019. Donc la désignation de nos quatre représentants»,  a d’abord expliqué Mme la présidente  avant de rappeler à ses invités du jour, les raisons qui ont empêché le Conor d’organiser une compétition depuis sa mise en place en janvier dernier. «Nous avons examiné la question au niveau du Comité de Normalisation par ce que depuis un certain moment nous avons voulu organiser une compétition en mois de mars qui a été reporté dont on vous a fait part des raisons. Le mandat du Comité de Normalisation devait en principe selon la première feuille de route du 14 janvier prendre fin le 30 avril. Ce mandat a été prolongé. Donc aujourd’hui nous sommes obligés de statuer sur cette question de compétition avant la fin de cette saison qui est prévue pour le mois de septembre», a-t-elle précisé.

Avant sa rencontre avec les acteurs du football malien,  le Conor dit avoir examiné tous les problèmes qui peuvent entraver l’organiser d'une compétition devant permettre de dégager les représentants maliens aux différentes compétitions interclubs pour la saison prochaine. Et cette compétition de sauvetage ne sera autre que la Coupe du Mali. «Au niveau du Comité, nous avons analysé. Nous n’avons plus le temps. Nous sommes dans la saison des pluies, nous sommes en phase électorale, nous avons la coupe du monde. Il y a beaucoup d’aléa. Mais qu’à cela ne tienne, nous avons aussi notre propre agenda. Quand je dis notre propre agenda, je parle de l’agenda des acteurs du football. Leur agenda c’est de pouvoir faire leurs activités et de pouvoir répondre au rendez-vous. Et pour cela on a dit le seul choix qu’on a pu retenir c’est de faire la coupe du Mali».

A en croire Dao Fatoumata Guindo, l’organisation de la coupe du Mali est le seul et unique moyen pour nous de designer nos représentants aux compétitions interclubs de la CAF la saison prochaine. «Pour les engagements aux compétitions africaines des clubs c’est le championnat et la coupe du Mali. Cette année nous ne pouvons pas organiser le championnat et le finir à temps. Donc nous avons fait le choix et décider que cette année nous allons seulement organiser la coupe du Mali. Dans les règlements spécifiques nous allons le préciser que nous allons nous profiter de cette coupe du Mali pour designer nos représentants aux compétitions interclubs de la CAF, autrement dit nos quatre représentants», dit-elle.

La balle est désormais dans le camp des présidents de ligues, de clubs. C’est à eux d’approuver cette proposition du Comité de Normalisation afin qu’il puisse rapidement envoyer le projet à la CAF. «Nous avons élaboré des projets de règlements spéciaux dans ce sens. Des projets de calendrier surtout au niveau fédéral que nous allons envoyer aux différents acteurs pour que nous puissions avoir leurs  appréciations, leurs  observations afin de pouvoir l’amender. Mais comme nous l’avons toujours fait si nous prenons un acte nous échangeons avec les acteurs. Si ça concerne les présidents de clubs nous échangeons seulement avec les présidents. Nous avons jugé utile d’échanger avec les acteurs avant d’envoyer le projet à la CAF. Pour nous les acteurs c’est vous. Ce sont les ligues, ce sont les clubs d’où cette rencontre pour vous donner cette information».

 

Vous Aimerez Aussi

Reagissez A Cet Article