Aigles: Ce que Magassouba préconise pour l'atteinte du sommet et dire adieu à des années de disette

News Les Aigles

A la veille de l'expiration de son contrat de sélectionneur des Aigles du Mali le  31 juillet passé, Mohamed Magassouba s'est longuement confié à Footmali pour dresser le bilan de la participation du Mali à la CAN Egypte 2019 (du 21 juin au 19 juillet). Au cours de cet entretien exclusif, il a été question également avec le directeur technique national ce qui manque à l'équipe nationale Seniors et ce qu'il faut lui apporter pour qu'elle atteigne le sommet comme celles des catégories inférieures dont les Cadets (Champion d'Afrique 2015 et 2017) et les Juniors (champions d'Afrique en titre).
A votre site de référence, voici ce que Magassouba a donné réponses.

Il faudra qu'on cherche des joueurs offensivement au point car on a de problème de goaleador et ça ne date pas d'aujourd'hui. La preuve on sortait d'une CAN où l'on n'avait marqué qu'un seul but en 2017 au Gabon. La situation s'est empirée avec cette crise qui s'est invitée un peu partout avec le Djoliba, le Stade malien ou encore l'AS Réal qui ne peuvent plus donner de goaleador à l'équipe nationale. Sans championnat ici il faut donc se tourner vers les binationaux. Quel est ce binational lorgné par une sélection européenne qui va abandonner cette sélection européenne pour une sélection africaine?  c'est vrai il  y a encore des patriotes mais ils sont rares. Donc il faut qu'on reprenne le championnat pour que ça joue ici. Donc je dis il faudra renforcer l'équipe avec des buteurs attitrés. Ensuite, il ne faut pas se contenter d'un seul gardien de but attitré. Il faut avoir au moins deux gardien de but attitrés qui savent se concurrencer positivement.  Même au nouveau de la ligne défensive on a besoin encore d'un supplément costaud au niveau de l'axe central ou un joueur polyvalent capable d'aller dans le couloir. Au milieu de terrain on a un créateur, mais  il faudra encore un créateur coriace et efficace. On a Adama Traoré Noss mais en raison de ses blessures récurrentes il était en panne de performance. Espérons que cette année sera la bonne pour lui. Entretemps il faut qu'on aille chercher des très bons récupérateurs , mais aussi un très bon milieu offensif coriace et  technique. Après ça je pense que l'équipe  sera fin prête. L'ossature est là, il faut simplement renforcer l'équipe.

Dernièrement, il faudra un Comité de direction costaud. Aucun pays n'a rien gagné avec l'équipe nationale  A qui est l'élite des élites sans un Comité de direction costaud. ça peut arriver avec les équipes de petite catégorie, mais  l'équipe national A   est l'élite des élites.  Il faut un gros Comité de direction pour mettre en place une politique managériale adéquate et performante avec une vision et capable de faire l'ordonnancement des voies et moyens pour l'atteinte des objectifs. Nous n'avons plus besoin des gens qui viennent sans  vision.  Vous pouvez engager les meilleurs entraineurs du monde aussi longtemps si  nous n'avons pas des dirigeants qui ont une vision de football nous n'allons rien faire. En plus  d'une bonne politique managériale, il faudra également l'accompagnement du gouvernement avec des dirigeants qui savent anticiper avec des budgets convenables. Pour la petite histoire la Côte d'Ivoire avait un budget de 4 milliards pour la CAN 2019...
Il ne faut pas qu'on accuse seulement  les entraineurs alors que c'est tout un système qui doit être bien huilé  et que chacun joue  sa partition. Et enfin une presse engagée qui ne met pas du plomb dans les ailes de son équipe. Une presse qui fait des critiques objectives mais pas subjectives pour éviter de créer le doute, la haine, le mépris chez les joueurs.

Voilà en somme ce que je pense pour notre football en tant que directeur technique.

Vous Aimerez Aussi

Reagissez A Cet Article