En 95, le Stade battait et éliminait le Horoya AC, l'histoire va-t-elle se répéter cette année ?

News Compétitions Africaines


Le Stade malien de Bamako affronte le Horoya AC ce samedi à partir de 16h30 au Stade Modibo Kéita de Bamako. Malgré un contexte difficile pour le football malien avec l'interminable crise qui empêche le championnat de se dérouler depuis près de 2 ans, il y a 3 bonnes raisons de croire à un dénouement heureux pour le représentant malien dans cette Ligue des Champions.
 

Car en 95, le Stade battait et éliminait le même adversaire:

La réception du Horoya AC de Conakry constitue un moment de retrouvailles entre le Stade malien de Bamako et le club guinéen. Car pour la première fois depuis 1995, les chemins des deux formations se croisent. De leurs dernières confrontations, les Blancs de Bamako s'en sont sorti avec le sourire éliminant le champion de Guinée en Coupe des Champions avant que la compétition ne soit dénommée Ligue des Champions. Victorieux à Bamako par le score de 1 but à 0 sur une réalisation tardive de Seyba Lamine Traoré (90'), le Stade malien avait composté son ticket de qualification pour le 2e tour suite au match nul (1-1) concédé en Guinée au retour. Héros du match aller, Seyba Lamine Traoré avait encore fait parler de lui au retour en marquant le but égalisateur encore dans les dernières secondes du temps réglementaire (90'). Avec cette ascendance phycologique même après 24 ans, le Stade peut aborder le match très confiant.
 

Le retour de Djibril Dramé comme entraîneur:

Avec le retour du technicien malien 10 après sur le banc du club de Sotuba, le Stade malien de Bamako semble être ranimé. Très fort dans les discours de galvanisation, Djibril Dramé sait toujours donner une seconde âme à ses joueurs même lorsque la cause semble être déjà perdue. Son sacre de la Coupe de la Confédération 2009, ses titres de champions et de trophées de Coupe du Mali avec le Stade malien et les Onze Créateurs ainsi que la première médaille d'Argent du Mali lors du CHAN 2016 au Rwanda même sans championnat régulier sont des belles illustrations de la magie de Dramé.  Face au Horoya ce samedi, l'on pourra parler de l'exploit mais pas de surprise si jamais le Stade malien maitrisera son sujet car le technicien malien a toujours prouvé qu'il sait sortir ses équipes du gouffre.
 

Des supporters à l'unisson derrière leur cœur:

Toujours poussé par des supporters acquis à la cause leur club de cœur, le Stade malien de Bamako ne se sentira pas orphelin au Stade Modibo Kéita ce samedi. Comme à l'accoutumée, l'international portier Djigui Diarra et ses coéquipiers pourront compter sur le soutien indéfectible d'Ousmane Diakité "Maraka" et ses multiples Comité de supporters qui sont à pied d'œuvre dès l'officialisation du tirage au sort. Contre le champion de Guinée du richissime président Antonio Souaré, les supporters Stadistes promettent une ambiance à la hauteur des attentes.

Vous Aimerez Aussi

Reagissez A Cet Article