Nouvel An: L'appel au respect des règles de jeu d'Alassane Souleymane "pour une année de vrai football, de paix et de succès"

Haut cadre d'Etat, Alassane Souleymane a formulé ses meilleurs vœux de nouvel an à l'endroit du peuple malien. Ancien candidat à la présidence de la Fédération malienne de football, il a profité de l'occasion pour lancer un appel à la raison, au respect des règles de jeu aux acteurs de notre football "pour une année de vrai football, de paix et de succès".

 

Dans son message, celui qui est arrivé 3e à l'élection présidentielle de la Femafoot du 29 août 2019 affiche malgré tout un sentiment de fierté et de mission accomplie après une élection transparente et apaisée. Ce qui n'était pas donné d'avance compte tenu de la tension qui prévalait  au sein de la grande famille du football malien et surtout entre les deux autres candidats. "Sur le plan personnel, je retiendrai ma candidature à l'élection de la présidence de la FEMAFOOT. Un moment enrichissant et l'issue à été ce que notre liste voulait: une élection bien faite et la fin de la crise. Un nouveau comité exécutif est au travail, les compétitions se jouent, les acteurs sont à la tâche. Bref le football malien revit avec le Djoliba AC toujours en course en Coupe de la Confédération.", a-t-il déclaré.

 

 

Néanmoins, malgré ces montagnes escaladées, il prévient que l'arbre ne doit pas cacher la forêt. A l'entendre parler, c'est le moment où plus que jamais de tirer la sonnette d'alarme à quelques jours de la tenue d'une autre assemblée générale extraordinaire élective des Commissions indépendantes de la Femafoot (Commissions d'audit,  d'éthique, de discipline, électorale, d'appel des élections..).  Une élection prévue pour le dimanche 26 janvier à Bamako.

 

 

Compte tenu du poids de ces différentes Commissions dans la prise de décision et de règlement de conflit au niveau de la Femafoot, l'élection des membres de ces Commissions suscite beaucoup d'intérêt.  C'est ainsi qu'en tant qu'ancien membre de la Fédération, donc en bon connaisseur du milieu, il a tenu à aviser et appeler à la raison au respect des règles de jeu. " Disons fièrement que le football malien retrouve doucement et assurément sa place et notre pays reste dans le peloton de tête des nations les mieux cotées du continent. Cette tendance doit être renforcée et la fédération et son président, Mamoutou TOURE dit Bavieux, en les garants, accompagnés en cela par tous les acteurs. C'est pourquoi après l'élection du 29 août dernier, tous les regards sont pour celle du 26 janvier 2020. Celle de la consolidation des acquis du 29 août en termes de cohésion, de solidarité, d'actions durables. En étant acteur et observateur, j'ai quelques échos de discordances et de dissonances provenant de certains acteurs ayant encore des griefs en ce qui est de la gouvernance de la part du nouveau bureau. Cela est inhérent à la marche de toute association et peut souvent grandir et renforcer cette dernière. Avisons ensemble que tout cela doit être abordé dans le cadre des statuts, règlements d'application des statuts et loi électorale que tous se sont accordé à élaborer et valider lors des AG des 15 juin et 13 juillet 2019", tel est son cri de cœur à l'entame de cette nouvelle année 2020. "Toute action en dehors de ces textes et des instances sorties des assises de juin, juillet et août 2019 sèmeront de nouveau les germes d'une nouvelle crise dont nous nous relèverons plus difficilement que les précédentes", prévient-il.  "C'est pourquoi le plus grand vœu que je présente aux hommes et femmes du football malien, c'est que l'année 2020 soit une année de vrai football, de paix et de succès", a ainsi conclu son message notre confrère Alassane Souleymane.